HETAIRA

24 novembre 2009

PRESENTATION

"Lorsque la religion, la science et la morale sont ébranlées et lorsque les appuis extérieurs menacent de s'écrouler, l'homme détourne ses regards des contingences extérieures et les ramène sur lui-même." KANDINSKY

Mon travail s'oriente sur mes expériences visuelles, mes voyages au travers des oeuvres qui ont forgé mon regard sur les arts plastiques.
Deux notions orientent mes recherches : Le féminin et le sacré. Il est intéressant, d'ailleurs d'approcher les définitions que nous offre le Petit Robert et de les mettre ainsi en relation.

Le féminin : les traits, considérés traditionnellement comme permanents de la psychologie des femmes, correspondants à l'image stéréotypée de la femme (charme, douceur, délicatesse), qui appartient au genre marqué par opposition au masculin. Amante, épouse, mère, maîtresse mais aussi femme-objet  considéré par les hommes comme un objet sexuel et non comme un sujet; comme femme fatale, allumeuse, tombeuse, vamp... à demi à genoux, à demi debout.

Le sacré: qui appartient à un domaine séparé, interdit et inviolable et fait l'ojet d'un sentiment de révérence religieuse, qui est digne d'un respect absolu, qui a un caractère de valeur absolue.

La femme sacrée, icône plate et repentie, celle qui a tendu la pomme et noyé l'humanité dans le péché, celle qui se cache derrière le voile de la pudeur, celle qui tapine sur les trottoirs vendant un peu de sa chair consummée, celle qui ravie les âmes en peine, celle qui protège et cajole... la marie-madeleine des médias qui se cabre sous les clichés, la courtisane du peintre qui offre en dernier repas, son image à contempler...

Ce blog vous présente mes derniers travaux réalisés : la série CORPUS-corps qui s'articule autour de la pensée du corps en arts plastiques comme lieu de sensation profonde et profane; et la série Portraits de FEMMES qui oriente d'avantage mes recherches sur l'identité féminine et la marque de l'individualité.

 

Bonne visite.


NINA FONTAINE


Posté par georgeslechat à 11:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]